Alan
Mascot @ Alan
18 novBien-être au travail

Comment Millésime place le bien-être au cœur de sa stratégie RH

Comment Millésime place le bien-être au cœur de sa stratégie RH

Groupe hôtelier créé en 2014, Millésime compte aujourd’hui une dizaine d’hôtels et restaurants, pour plus de 300 collaborateurs. Le bien-être de ces derniers est une priorité dans la stratégie RH, avec un budget dédié, une équipe RH très impliquée, et le soutien de la direction. Le recrutement dans l’Hôtellerie-Restauration est un sujet complexe ; pour en savoir plus et obtenir des solutions concrètes, nous avons discuté avec Céline Fattalini, DRH de Millésime et Mathieu Etien, Directeur des Talents.

Le secteur de l’hôtellerie-restauration doit séduire autrement pour recruter et fidéliser

Le rapport au travail change en profondeur et dans tous les secteurs. Ainsi, selon le dernier Baromètre Alan x Harris Interactive 2022 sur le bien-être mental en entreprise :

  • 50 % des Français n’ont pas confiance en l’avenir ;
  • Les 2/3 s’interrogent sur le sens de leur activité ;
  • Et 44 % envisagent de démissionner.

La crise sanitaire a révélé une grande désaffection des salariés de l’hôtellerie-restauration (HCR), avec 230 000 d’entre eux qui ont quitté leur emploi pendant cette période. Pour ceux qui sont restés en poste ou ont rejoint le secteur, les chiffres du baromètre ne sont pas au beau fixe non plus. Selon eux :

  • Le stress et la fatigue sont indissociables du travail à 75 %, soit 8 points de plus par rapport aux autres secteurs ;
  • Le travail empiète sur la vie privée à 57 %, contre 46 % pour les Français dans leur ensemble ;
  • L’envie de démissionner s’établit à 59 %.

Le lien managérial au cœur de la marque employeur de Millésime

Chez Millésime, les pratiques managériales changent la donne en s’appuyant sur les besoins des collaborateurs qui composent leurs maisons. Comme l’explique sa DRH, Céline Fattalini : « Nous avons compris que, pour y parvenir, nous avions besoin de rapprocher les managers de leur équipe et d’instaurer une relation permanente. C’est primordial pour eux d’avoir accès à un référent à tout moment ». Une culture de la communication et de l’écoute qui prévaut dans chacun des établissements.

Dans ce but, Mathieu Etien, Directeur des Talents, sillonne l’ensemble des maisons une fois par mois pour être en contact direct avec les managers et les équipes et mener des actions de cohésion : « Mon but est de recueillir les attentes et de réagir quand cela est nécessaire. Au quotidien, mon métier consiste aussi à immerger les équipes dans la culture des maisons et à renvoyer cette image à l’extérieur ».

Céline Fattalini, DRH et Mathieu Etien, Directeur des Talents chez Millésime.
Céline Fattalini, DRH et Mathieu Etien, Directeur des Talents chez Millésime.

Cette volonté se traduit autant sur place que par une communication digitale et des challenges qui rassemblent tous les établissements : « Nous avons mis en place une newsletter interne sur laquelle nous partageons de nombreux témoignages, en plus de concours et d’informations qui comptent pour leur sentiment d’appartenance », affirme le Directeur des Talents.

Cette marque employeur ne laisse pas la place au hasard, jusqu’au départ des salariés. La DRH souligne ainsi la volonté de Millésime de laisser un souvenir positif durable chez ceux qui quittent l’entreprise : « Si nous agissons énormément sur l’onboarding, la séparation doit aussi être réussie. Cela est d’autant plus important que le monde de l’hôtellerie est petit, et tout se sait ».

Des avantages salariaux concrets pour les permanents et les saisonniers

Parmi les avantages qui importent aux salariés de la restauration, l’hébergement est incontournable. Les saisonniers, ainsi que les collaborateurs en CDI lors de leur période d’essai, bénéficient d’un logement. D’autres projets pourraient voir le jour : « Nous songeons directement à l’achat d’un bien immobilier pour les loger ». D’autres initiatives visent quant à elles à faciliter la mobilité, avec un avantage carburant dans certaines maisons, et le projet de financer en partie l’achat d’un vélo électrique.

Plus largement, l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle est un facteur d’attractivité incontournable chez Millésime. En plus d’une moyenne de 39 heures de travail par semaine, au lieu des 43 heures habituelles du secteur, les salariés peuvent avoir 2 jours consécutifs de repos et un week-end par mois pour le partager avec leurs conjoints et leurs enfants. De même, les coupures entre deux services sont de moins en moins courantes. Quant au salaire, il s’appuie sur une grille transparente avec une évolution pour chaque objectif atteint.

Si tous ces changements modifient l’organisation, « les effets sur la productivité sont très importants. Dans tous les cas, toute la profession est amenée à changer en ce sens », souligne Céline Fattalini.

Les challenges en équipe sont par ailleurs récompensés avec des bons cadeaux qui permettent, entre autres, de vivre l’expérience d’une maison en tant que clients. Parmi les autres avantages, Mathieu Etien cite de nombreuses attentions qui leur sont offertes, telles une preuve de la reconnaissance de la direction : « Pour leur anniversaire, ils ont droit à une journée de récupération supplémentaire, en plus d’une attention particulière ce jour-là au travail ».

La santé et le bien-être des salariés de l’hôtellerie-restauration

L’accès facile à la santé se traduit de son côté par le partenariat avec Alan. La Clinique Alan qui donne un accès à des médecins, en 40 minutes en moyenne, ainsi qu’Alan Mind qui agit pour la santé mentale des salariés, sont des avantages importants pour les salariés de Millésime.

Les équipes administratives y trouvent aussi un véritable bénéfice avec « un gain de temps énorme, car le site est ultra intuitif. Avant, la gestion de la mutuelle était lourde en raison de son formalisme. Alan a tout simplifié pour ces équipes, notamment pour la mobilité interne très importante entre toutes les maisons – lesquelles ont des entités différentes. En 30 secondes, c’est réglé ! De plus, au-delà de l’administratif, cette solution est un avantage pour le recrutement et la fidélisation ».

Si Millésime parvient à attirer des candidats de l’hôtellerie-restauration par ses actions, elle le doit beaucoup à la direction qui soutient les équipes et attribue un budget cohérent, ainsi qu’aux représentants du personnel qui font remonter les informations. Pour laisser le mot de la fin à Céline et Mathieu : « Nous avons tous les outils pour avancer et fidéliser ! ».

Alan
Mascot @ Alan

Plus d'articles de Alan

La crème des articles alan

Populaires en ce moment

Populaire en ce moment

De la même catégorie