Alan
Mascot @ Alan
11 avrConférence

Futur de la santé et de l’assurance: le point de vue des organismes complémentaires

Alan Communauté Santé #1

Nous organisions le 16 Mars dernier l'événement de lancement de la Communauté Santé. À travers cette Communauté, nous souhaitons à terme regrouper tous les acteurs du monde de la santé (organismes complémentaires, professionnels, adhérents, secteur public, etc.) pour permettre à chacun d’échanger sur les enjeux du secteur ainsi que sur leurs visions respectives 💆. Nous espérons ainsi créer des espaces de discussions fertiles à la naissance d’idées innovantes 💡, au bénéfice de la santé de chacun.

À l’occasion de ce premier volet, nous invitions un petit nombre d’organismes complémentaires (principalement des mutuelles) pour discuter du futur de la santé, de différenciation, et de création de valeur dans le secteur. Ces échanges passionnants furent pleins d’apprentissages, dont nous vous faisons le résumé ci-dessous. Bonne lecture 💚.

Les mutuelles : des acteurs solidaires au service de leurs adhérents

Pour mettre en perspective ces apprentissages, il est essentiel de comprendre ce qu’est la mutualité. Les mutuelles sont des acteurs cruciaux de la santé en France : entreprises à but non lucratif, elles couvrent plus d’un Français sur deux (plus de 35 millions de personnes) et font partie du tissu social Français. Il en existait 310 en France en 2019, et ce de tailles et types variés : les plus petites couvrent quelques dizaines de bénéficiaires, les plus grosses en couvrent des millions, certaines couvrent toutes les professions et géographies, d’autres ne couvrent que certaines professions dans une région bien précise.

Bien que leurs structures soient très hétérogènes, les actions de ces organismes reposent sur les trois même piliers : la prévention, la solidarité, et l'entraide.

  • La prévention, c’est prévenir les risques des membres en promouvant leur développement moral, intellectuel et physique.
  • La solidarité et l’entraide, c’est l’idée que les membres et leur mutuelle se soutiennent les uns les autres, aussi bien financièrement (action sociale, mutualisation du risque) que socialement (notion de communauté, rôle des adhérents de la mutuelle dans sa gouvernance).

Or, comme nous avons pu en discuter lors de notre table ronde, mener ces actions s'avèrent de plus en plus compliqué pour ces organismes. En effet, la prévention nécessite de connaître ses membres pour comprendre les risques et proposer une assurance et des services d’accompagnement pertinents. La solidarité et l'entraide nécessitent d'être proche de ces derniers, pour pouvoir les impliquer. Nous avons mieux compris les nombreux défis auxquels les mutuelles font face. On vous raconte :

Prévenir les risques et être le partenaire santé des membres : une tâche de plus en plus complexe

Les évolutions de marché diminuent la capacité des organismes complémentaires à mener des actions de prévention

Ce que nous ont expliqué les participants à la table ronde, c’est que les développements de marché ont malheureusement eu tendance à réduire leurs capacités de prévention.

  • Des opérations complexifiées : chaque nouvelle loi, même si elle peut s'avérer positive pour le secteur dans sa globalité, impose des contraintes opérationnelles aux organismes. Chaque heure dédiée à s'adapter aux nouvelles lois, c’est une heure en moins à mener des actions de prévention pour ces organismes dont l’agilité opérationnelle est limitée.
  • Une distanciation accrue entre les organismes et les adhérents : les évolutions de la réglementation conduisent à une concentration du secteur depuis 20 ans, les organismes étant forcés de se restructurer pour atteindre une taille critique. En plus de la complexité que représentent les opérations de fusion, gagner en taille est souvent synonyme de perte de proximité pour ces acteurs. Cette perte de proximité se manifeste par une diminution de la capacité à connaître et comprendre ses membres, ce qui limite la force de prévention.

En plus de complexifier les opérations de prévention, nous avons appris que les évolutions de marché tendent à avoir un “effet ciseau” sur ces organismes. D’un côté, ces évolutions imposent des investissements financiers importants pour s’y adapter, de l’autre, ils ont tendance à ouvrir le marché à la concurrence, ce qui impacte le ratio de sinistres/primes (une indication de la marge dans le monde de l’assurance) de ces organismes. Le résultat est moins de moyens pour investir là où il faudrait.

En parallèle, moins de proximité implique plus de complexité à mener des actions de solidarité et d’entraide

Qui dit moins de proximité avec ses membres dit moins d’opportunités d’impliquer ces derniers dans la vie de l’organisation. Et ce dernier point est crucial pour nos invités car les mutuelles sont des organisations à gouvernement démocratif participatif : le Conseil d'Administration d’une mutuelle est composé de membres adhérents élus par les autres adhérents. Perdre en proximité avec ses adhérents c’est donc générer moins d’engagement de la part des membres supposés diriger les actions de solidarité et d’entraide de la mutuelle, et donc voir s'éroder cette notion de communauté cruciale pour les organismes complémentaires.

Face à ces difficultés, les solutions disponibles ne semblent pas adaptées

Face à cette limitation de ressources, nos invités nous ont dit être trop souvent démunis. D’une part, les mutuelles ne disposent pas des ressources et du savoir-faire pour développer des solutions en interne, notamment du fait de leurs statuts de sociétés à but non lucratif sans capital, qui peut limiter leurs capacités d’investissement ou d’attractivité de certains talents. D’autre part, les solutions leur étant proposées sont visiblement peu adaptées à leurs besoins et à ceux de leurs membres. Nos invités nous ont par exemple parlé de “catalogues de services” mis à leurs dispositions, où la quantité semble primer sur la qualité, et où l’offre est malheureusement peu adaptée à leurs populations membres. Le résultat est une difficulté à proposer des services de santé modernes et adaptés.

Le futur de la santé : proposer des services de soins et d’accompagnement adaptés aux membres

Avant de clôturer la table ronde, nous avons posé une dernière question à nos invités : quel est pour vous l’avenir de la santé et de l’assurance ? Voici leurs réponses :

  • Des produits d’assurance plus simples et personnalisés 💡 avec des offres claires et lisibles, ajustées aux besoins des populations.
  • De l’accompagnement personnalisé 💆 avec des services de santé qui soient pertinents pour chaque membre, et des services adaptés aux administrateurs des contrats dans le cadre de contrats collectifs.
  • Un partenaire de santé 🏥 capable de répondre à toutes les questions des membres, aussi bien celles relatives à l’assurance que celle relatives à la santé, remettant l’idée de communauté au centre de la vie de l’organisation.
  • Un partenaire de vie 💚capable d’anticiper les besoins adjacents des membres et administrateurs de contrats collectifs, même ceux indirectement reliés à la santé.

Cette simplicité, fluidité et personnalisation en matière de soins et d'accompagnement forme la vision du futur de la santé de ces organismes : un futur où ces derniers sont équipés pour conduire leurs actions de prévention, de solidarité et d’entraide. Un futur où ils disposent des outils leur permettant de recréer de la proximité avec leurs adhérents et de retrouver une place d’acteur social.

Et Alan dans tout ça ?

Nous tirons plusieurs enseignements de cette table ronde :

  1. La santé, c’est quelque chose de complexe pour tout le monde. Tous les acteurs font face à des challenges structurants, menaçant leur capacité à mener à bien leurs actions
  2. Les challenges sont différents, mais les solutions sont partagées. Proximité, personnalisation, simplicité : tous nos invités étaient unanimes quant à la nécessité de proposer un accompagnement centré sur ces trois piliers
  3. Réfléchir au futur de la santé, c’est bien, le faire à plusieurs, c’est mieux. Cette table ronde était extrêmement instructive pour nous (et on l'espère pour nos invités 😅) et nous a permis d’identifier des points de developpement super excitants (exemple : communautés digitales pour permettre aux mutuelles d’engager avec leurs délégués).

Mais ce qui est super positif, c’est que ces apprentissages nous confortent dans l’idée que notre offre “Alan as a Service” s’appuie sur une vraie nécessité et a le potentiel de créer beaucoup de valeur dans le secteur. En mettant nos outils à disposition des mutuelles et de leurs adhérents, nous sommes convaincus que nous permettons à nos partenaires de relever nombres de défis auxquels ils font face : mener des actions de préventions auprès de leurs membres grâce à une compréhension plus fine de leurs besoins, et leur offrir une expérience de santé simple et personnalisée.

Nous sommes donc extrêmement excités à l'idée de poursuivre le développement de cette offre et de continuer à apprendre aux côtés d’acteurs dont l'expertise est complémentaire à la nôtre. Les prochains évènements de la Communauté Santé seront l’occasion de le faire, so stay tuned 😉.

Alan
Mascot @ Alan

Plus d'articles de Alan

La crème des articles alan

Populaires en ce moment

Populaire en ce moment

De la même catégorie