Laurence Lebedinsky-Pollet
Sage-femme spécialisée dans les troubles du sommeil
19 janvSanté

Sommeil : on mise sur les 4 S !

À l'heure de décorer, d'aménager ou simplement de faire évoluer la chambre d'un bébé, la tentation est souvent grande de laisser libre cours à son inspiration... au risque d'en faire parfois trop ! L'objectif pour que votre enfant ait un espace qui l'invite vraiment au repos : miser sur les 4S.

S comme un espace Sécurisant !

À partir de 8-9 mois, le bébé entre dans une nouvelle phase de son développement psycho-affectif. La période du coucher, qui pouvait jusque-là ne poser aucun problème, peut alors devenir compliquée. Vous l'avez peut-être observé par vous-même : il vous suffit de franchir le pas de la porte pour que votre bébé commence à pleurer. Si ce type de réactions a longtemps été attribué à la fameuse angoisse de la séparation, les spécialistes de la petite enfance tendent aujourd'hui à l'expliquer en termes d'attachement. Vers 9 mois, le bébé parvient à distinguer les personnes qui prennent le plus le soin de lui (ses figures d'attachement) et à les hiérarchiser. En tant que parent, vous êtes sa figure d'attachement principale (la plus importante), l'élément central de sa "base de sécurité"... Ce qui explique pourquoi il n'a pas du tout envie de vous voir partir. Ajoutez à cela sa sensibilité accrue à l'environnement qui l'entoure et il devient plus aisé de comprendre pourquoi votre enfant a besoin d'une chambre qui le rassure. Comment aménager une chambre sécurisante ? Pour être rassuré, votre bébé avant tout besoin de pouvoir observer son environnement. Les bons réflexes :

  • Installer le berceau face à la porte pour qu'il puisse facilement voir qui entre et sort de son espace.
  • Éviter le tour de lit. Non seulement il est déconseillé pour des questions de sécurité, mais il empêche le bébé d'avoir une vue d'ensemble de sa chambre.
  • Déposer un doudou dans le berceau. Si les doudous dans le lit sont déconseillés au cours des six premiers mois pour prévenir la mort inattendue du nourrisson, à 9 mois et plus, le bébé peut être à la fois rassuré par leur présence "enveloppante" et avoir besoin d'un objet transitionnel qui lui permette de vivre la séparation plus sereinement. Le bon compromis : deux, trois doudous dans le lit.
  • Tordre le cou à certaines idées reçues ! Non, un bébé n'a a priori pas peur du noir et n'a donc pas besoin de veilleuse ! Cette peur apparaît généralement plus tard, vers 2-3 ans, âge auquel il sera tout à fait opportun de dégainer une lampe d'appoint au besoin. Par contre, entre 9 et 18 mois, la veilleuse est non seulement accessoire, mais peut même venir perturber le sommeil de certains bébés. La règle d'or en la matière : le noir complet la nuit et une semi-obscurité en journée pour favoriser l'installation des rythmes jour-nuit.

S comme une chambre Sobre !

Au cours des premiers mois, la chambre du bébé doit avant tout être un lieu de repos, qui ne soit donc pas source de stimulations visuelles ou sonores, sous peine de retarder l'endormissement. D'où l'importance de miser sur une certaine sobriété ! Comment aménager une chambre sobre ? En la matière, quelques réflexes suffisent généralement, à savoir...

  • Côté décoration, éviter les couleurs trop vives (jaune, rouge, etc.), qui sont plutôt excitantes et privilégier les teintes poudrées ou pastel, plus apaisantes. Identiquement, mieux vaut oublier le papier peint bigarré ou les murs surchargés.
  • coucher le bébé dans un espace rangé. Les accumulations de jouets, d'objets de soin ou de puériculture peuvent là encore stimuler son attention. Finalement, votre bébé est comme vous : il dort mieux quand son espace de sommeil n'est pas encombré !
  • Remiser le mobile : Très coloré, souvent musical, suspendu juste au-dessus du berceau, il est hyperstimulant. À garder pour le tapis d'éveil. Dans la même lignée, la boîte à musique doit être utilisée avec parcimonie. Intégrée au rituel du coucher, elle peut donner des repères rassurants qui favorisent l'endormissement. A contrario, pas question de la remonter au moindre micro-réveil pour éviter l'effet d'accoutumance.

S comme un environnement Sain !

L'air intérieur est aussi pollué, voire parfois plus pollué que l'air extérieur. En cause, entre autres substances : les COV (composés volatils organiques), les solvants ou le formaldéhyde présents dans les meubles, les peintures, le matériel de puériculture neuf... Et malheureusement, tous ces polluants peuvent avoir des effets délétères sur la santé des bébés en favorisant notamment des allergies, troubles ORL ou irritations. Autres points à surveiller de près : les moisissures et les acariens qui peuvent avoir des effets similaires. Le lien avec le sommeil ? Un bébé en bonne santé est aussi un bébé qui dort mieux. Alors, autant assainir sa chambre ! Comment aménager une chambre saine ? Là encore, quelques gestes simples peuvent déjà faire une grande différence comme...

  • Aérer 10 à 15 minutes deux à trois fois par jour.
  • Bien choisir le mobilier . En cas de changement de lit notamment, privilégier la seconde main et/ou les articles en bois massif brut (sans peinture, ni vernis) qui émettent moins de substances polluantes. Si vous achetez neuf, l'idéal est de monter le meuble en dehors de la chambre et de le laisser "dégazer" plusieurs jours... Si c'est possible évidemment.
  • Porter une attention particulière à l'entretien : laver régulièrement l'alèse et aspirer le matelas permet de prévenir l'apparition des acariens. Idéalement, veillez aussi à nettoyer la chambre avec des produits d'entretien naturels (vinaigre blanc, savon noir, bicarbonate de soude).
  • Ne pas en faire trop ! Pas besoin de sprays assainissant ou de diffuser des huiles essentielles qui peuvent être contre-indiquées chez les bébés car allergisants ou irritants. Identiquement, non aux parfums d'intérieur, bougies, à l'encens ou au tabagisme dans la maison.

S comme une pièce Safe / Sécurisée !

A 9 mois et plus, les risques de mort inattendue du nourrisson sont quasi révolus... Pour autant, mieux vaut continuer à respecter les recommandations de couchage pour éviter les accidents du quotidien et les inconforts qui perturbent le sommeil. Comment aménager une chambre sécurisée ? A priori, entre 9 et 18 mois, il suffit de continuer sur votre lancée ! À garder à l'œil :

  • La température de la chambre : entre 18 et 20°C, selon les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé.
  • Le lit : en cas de changement, privilégier un lit à barreaux aux normes (NF EN 716-1+AC) et un matelas ferme aux mesures du modèle choisi.
  • Le linge de lit : la turbulette / gigoteuse est conseillée jusqu'à 2 ans au moins, notamment chez les bébés qui bougent beaucoup. En revanche, pas de couette avant 3 ans !
Laurence Lebedinsky-Pollet
Sage-femme spécialisée dans les troubles du sommeil

Plus d'articles de Laurence Lebedinsky-Pollet

La crème des articles alan

Dans votre boite mail. Garantie sans spam.

Populaires en ce moment

Populaire en ce moment

De la même catégorie