Anne Prigent
Journaliste santé
6 septSanté

Le b.a.-ba du nouveau protocole sanitaire dans les entreprises

Masque, télétravail, vaccination, pots… le ministère du travail a publié le 1er septembre les mesures qui s’appliquent désormais sur le lieu de travail.

Malgré des indicateurs encourageants, cette rentrée reste cependant sous le signe du variant delta. C’est pourquoi, la vie en entreprise reste rythmée par un protocole sanitaire, en vigueur depuis le 1er septembre. Voici ce qu’il faut en retenir.

Port du masque et distanciation

Même si tous les collaborateurs de l’entreprise sont vaccinés, le port du masque reste la règle ainsi que la distanciation d’1 mètre entre deux personnes. Les salariés seuls dans un bureau peuvent néanmoins tomber le masque. Ceux travaillant dans les ateliers et postés à 2 mètres de leurs collègues également. « Les réunions en audio ou en visioconférence restent à privilégier. Lorsqu’elles se tiennent en présentiel, elles doivent respecter les gestes barrières, notamment le port du masque, les mesures d’aération/ ventilation des locaux ainsi que les règles de distanciations », est-il encore noté dans le protocole.

Aération et ventilation

C’est une des mesures essentielles pour prévenir la contamination dans les espaces clos. Le document rappelle donc qu’il est nécessaire d’ouvrir les portes et/ou fenêtres autant que possible, idéalement en permanence et au minimum 5 minutes toutes les heures.

Les personnes vulnérables

Les salariés considérés comme « à risque des formes graves de Covid-19 » qui n’ont pas la possibilité de télétravailler, pourront être placées en activité partielle au titre de leur état de santé, à compter du 15 septembre. Pour cela, elles doivent demander à bénéficier d’un certificat d'isolement à leur médecin traitant, de ville ou du travail.

Dépistage possible en entreprise

Outre leur participation aux campagnes de dépistage organisées par les autorités sanitaires, les entreprises ont la possibilité d’initier des campagnes de dépistage à destination des salariés volontaires. Elles peuvent également mettre à disposition de leurs salariés, des autotests dans le respect des règles de volontariat et de secret médical. En cas de test positif, le collaborateur s'isole à son domicile, effectue un test RT-PCR pour confirmation. S’il ne peut pas télétravailler, il bénéficiera du versement d’indemnités journalières sans délai de carence, en se déclarant sur le site declare.ameli.fr.

Vaccination sur le temps de travail

La loi autorise désormais les salariés à s’absenter sur leur temps de travail pour se faire vacciner ou pour accompagner un mineur dont ils ont la charge.

Pas de pass sanitaire, sauf exception

Hormis les salariés des entreprises recevant du public et listées par la loi, les employeurs ne peuvent pas réclamer de pass sanitaire à leurs collaborateurs.

Les moments de convivialité

« Les moments de convivialité réunissant notamment les salariés en présentiel dans le cadre professionnel peuvent être organisés dans le strict respect des gestes barrières », est-il précisé dans le protocole. On comprend donc que les pots dans l’entreprise sont possibles. Le protocole conseille cependant des les organiser en extérieur.

Lire aussi : Comment préparer le retour au bureau de ses employés ?

La crème des articles alan

Dans votre boite mail. Garantie sans spam.

Populaires en ce moment

Populaire en ce moment

De la même catégorie