Laurence Lebedinsky-Pollet
Sage-femme spécialisée dans les troubles du sommeil
18 janvSanté

Les bonnes conditions pour qu’un bébé s’endorme

De l’obscurité, une petite musique, un environnement rassurant ? On fait le point.

Pendant de longs mois, le bébé a connu le ventre de sa mère, où il a baigné dans une température idéale et profité du buffet à volonté sans personne venant empiéter sur ses plates-bandes. Bref, une certaine idée du paradis qui laisse place à l'agitation d'un nouveau monde auquel il va devoir s'adapter. La tâche est immense et, pour ce faire, il est impératif de lui préparer ce petit nid qui va lui permettre de recharger des batteries toutes neuves mais à l'autonomie limitée.

La chambre

Jusqu'à six semaines, le nouveau-né ne fait de différence qu'entre le clair et l'obscur, âge à partir duquel il commence à percevoir le rouge et le vert. Au sixième mois, abracadabra, le voilà capable de distinguer le jaune et le bleu avant de s'offrir toute la palette des couleurs à partir de dix-huit mois, à condition que celle-ci soit très contrastée. Tout cela pour vous dire que pour sa chambre, couleurs vives ou tons pastels, peu lui importe ! Préférez les matières écologiques pour son matelas, le parquet plutôt que la moquette et assurez-vous que la peinture de sa chambre ne contienne pas de matières trop synthétiques. Quant aux couleurs, si vous profitiez de l'air du temps pour laisser tomber le bleu ou le rose selon le sexe de votre bébé ?

Le lit

Le bébé n'a pas la notion de son corps : pour lui, c'est un puzzle du Mont-Saint-Michel de deux mille pièces éparpillées partout dans sa chambre. Pour l'aider à le reconstituer, il est nécessaire de concevoir un espace avec des limites bien définies. Ainsi, un lit king size acheté en prévision de sa croissance le projettera dans un monde XXL où il ne parviendra pas à trouver ses repères et qui occasionnera une source de stress néfaste pour son endormissement. Durant les deux premiers mois du bébé, l’achat d’un couffin peut se révéler rassurant. Si vous ne souhaitez pas investir dans un couffin, vous pouvez emmailloter votre petit dans un lit à barreaux. En effet, le lit à barreaux bien qu’étant le standard et le plus sécuritaire, peut s’avérer être un espace trop ouvert pour aider bébé à prendre pleinement conscience de son corps, et l’emmaillotage dans les premiers mois de vie peut ainsi aider à le rassurer.

L'emmaillotage

L'emmaillotage, praticable jusqu'à 8-10 semaines, est une manière très douce et efficace d'aider votre bébé à prendre conscience de son corps tout en lui rappelant la dolce vita dans l'utérus de sa mère. Sécurisante, apaisante, lui apportant une petite touche “Ramsès”, cette technique, un peu désuète, fait à nouveau de nombreux adeptes devant son efficacité sur les troubles du sommeil. Limitée à la nuit, elle nécessite que l'enfant ait le haut du corps regroupé avec les mains croisées près du visage ou le long du corps. Le bas du tissu ou de la couverture ne doit pas être trop serré pour laisser de la mobilité aux hanches et aux jambes. Enfin, utilisez du jersey pour éviter que le bébé ne souffre de la chaleur et habillez-le légèrement, il est déjà en parfaite condition.

Les accessoires

Au risque de vexer cette « copine super pointue dans la déco » qui vous l'a offert, le mobile musical qui tourne trop vite et déverse ses comptines à tue-tête peut être utilisé pendant les temps d’éveil, mais pas au-dessus du lit. Tout comme les jouets, avec lesquels il pourrait se blesser, le tour de lit, et l'oreiller, dont il n' a pas encore besoin.

Propos recueillis par Alexandre Desnoyers

Laurence Lebedinsky-Pollet
Sage-femme spécialisée dans les troubles du sommeil

Plus d'articles de Laurence Lebedinsky-Pollet

La crème des articles alan

Dans votre boite mail. Garantie sans spam.

Populaires en ce moment

Populaire en ce moment

De la même catégorie