Alan
Mascot @ Alan
5 sept 2020Santé

Préparer ses enfants à l’arrivée d’un bébé

🕓 Temps de lecture : 2 minutes

👩‍⚕️ Article vérifié par : L'équipe médicale Alan

Joie ! Un bébé de plus est attendu prochainement dans votre famille. C’est aussi un sacré bouleversement, notamment pour votre enfant ou vos autres enfants. Comment accompagner ce changement de configuration familiale dans la douceur ? On vous livre quelques conseils afin qu’ils se projettent, décryptent leurs angoisses et extériorisent leurs craintes.

L'arrivée d'un bébé dans une fratrie

💬 Communiquer avec vos enfants

Vous avez peut-être déjà entendu l’expression selon laquelle les enfants sont des éponges émotionnelles. 🧽

Selon vos possibilités, il est de ce fait préférable de ne pas trop tarder à annoncer la nouvelle et de garder une communication transparente et synchronisée à toutes les étapes. Sinon, votre autre enfant pourrait se sentir trahi par des propos surpris entre vous ou de la part de proches.

L’annonce peut être très simple par ailleurs : inutile d’en rajouter pour ne pas éveiller de crainte.

📷 Préparer avec un album de naissance

Imprimez des photos des grossesses précédentes et des premières semaines de votre enfant.

Rappelez à l’autre enfant à quel point il a - lui aussi - été désiré de tous, puis attendu pendant la grossesse, et enfin choyé à sa naissance.

📚 S’appuyer sur une bibliothèque thématique

La grossesse est un bon prétexte pour impliquer l’enfant dans la compréhension de ce qu’il se passe dans le corps de sa mère, toujours sans aller trop loin. 🤰

Voici une sélection d’ouvrages adaptés :

Le livre est un support permettant également à l’enfant de se projeter dans sa vie future.

Morceaux choisis :

🧸 Grand mais toujours enfant : un paradoxe ?

Votre autre enfant va devenir aîné et il est important qu’il soit valorisé dans ce nouveau rôle. Ni pressurisé “Sois grand et montre l’exemple”, ni rejeté “Tu n’es plus un bébé”.

Il doit toujours sentir qu'il est le bébé (aussi !) de ses parents : le respect de ses émotions contradictoires et d’éventuelles régressions font partie du jeu, comme le souligne Isabelle Filliozat, psychothérapeute et figure phare de la parentalité positive en France, dans Au coeur des émotions de l’enfant : Il est naturel et normal, voire sain, que votre enfant exprime de la colère. Il peut être angoissé, se sentir abandonné, avoir peur de perdre votre amour, être triste de devoir passer en second (...). Les appels à la raison, à la morale sont inutiles et blessants. Montrez-lui que vous comprenez sa détresse. Ecoutez la gamme de ses émotions, accompagnez-le dans ce long travail d’acceptation.”

Adoptez un vocabulaire rassurant : vous aurez de l’amour pour tous, la fratrie sera une force.

Faites-lui faire par lui-même la liste des avantages à être grand plutôt que nouveau-né et des points positifs à avoir un frère ou une soeur.

💚 Keep calm et soyez heureux en famille !

Alan
Mascot @ Alan

Plus d'articles de Alan

La crème des articles alan

Populaires en ce moment

Populaire en ce moment

De la même catégorie