Alan
Mascot @ Alan
2 juilTech & produit

Expérience utilisateur, coronavirus, tarifs : retour sur les derniers mois chez Alan

Notre mission chez Alan est de vous offrir la meilleure santé possible. Cela veut dire non seulement vous couvrir, mais aussi vous apporter toujours plus de services au prix le plus juste et avec une expérience six étoiles (on aime l’impossible 💪 ). En ce début de Juillet, retour sur nos derniers développements, sur nos plans d'action pendant le coronavirus, et explications sur notre décision de réviser les tarifs de nos produits Green et Blue.

A la poursuite de la meilleure expérience utilisateur

Chez Alan, toutes nos ressources et nos efforts tendent vers des objectifs communs : permettre aux entreprises de prendre soin de leurs équipes, et permettre à nos membres de prendre soin d’eux et de leurs proches. Le tout avec des outils simples et transparents.

Concrètement, nos engagements se traduisent depuis le début du développement de notre produit : inscription en quelques minutes, gestion facilitée pour l’employeur de ses multiples obligations, upload des factures sous forme de photos, service client ultra-rapide et disponible…

Mais on ne s’est pas arrêté là. Ces derniers mois, nous avons considérablement augmenté la valeur de notre produit et l’expérience de nos membres grâce à de nouvelles fonctionnalités et capacités :

  • Un système de rappel automatique pour les rendez-vous dentaires
  • Un onglet « Médecins » dédié à la téléconsultation, au chat médical et à la géolocalisation des praticiens les mieux remboursés
  • L’intégration des laboratoires d’analyse à Alan Map
  • L’internalisation du système de remboursement qui nous permet de re-créditer nos membres en 72 heures à peine

A vos côtés pendant le coronavirus

Nous avons su également mettre nos efforts quotidiens au profit de notre communauté (professionnels et membres assurés) pour faire face à la crise du Covid-19 et au confinement :

  • Près de 250 entreprises ont bénéficié de report et de facilités de paiements (autour de 310’000€), voir d'exonérations de primes (environ 120’000€) pour mieux faire face à la période de confinement et aux difficultés qu'elle a pu générées.
  • Nous avons lancé « Coup de pouce », un programme 100% gratuit et ouvert à tout le monde, donnant accès à la téléconsultation, un outil d’auto-diagnostic, du contenu varié, sourcé et fiable pour les professionnels et les individus, ainsi qu’au chat Alan avec nos experts.
  • Enfin, nous avons également permis à plusieurs milliers d’entreprises de commander gratuitement des masques de protection pour leurs équipes, directement depuis Alan.com.
A la poursuite d'une meilleure expérience client A la poursuite d'une meilleure expérience client, une route longue et sinueuse...

Une révision de nos tarifs Green & Blue

Tout d’abord: une assurance santé, comment ça marche ?

Pour faire simple, quand un assuré verse une cotisation, une fraction de cette cotisation part d’abord en taxes (entre 14% et 21% dans le cas de l'assurance santé). Puis la majorité est ensuite utilisée pour couvrir les dépenses de santé. Enfin, la dernière partie finance les frais de l’assureur et une éventuelle marge bénéficiaire.

L’indicateur phare dans l’univers de l’assurance pour mesurer la part de la cotisation qui sert à payer les soins, c’est « le ratio sinistres sur primes ». Ce ratio rapporte le coût des soins aux cotisations nettes de taxes.

Ratio sinistre sur primes = coûts des soins / cotisations (nettes de taxes)

En France, ce ratio « sinistres sur prime » est d’environ 80% pour les contrats santé. Autrement dit, cela veut dire que 80% des cotisations servent à payer les prestations.

80% ? Mais donc à quoi sert le reste ? C’est de la marge ?! Et bien pas vraiment. Pour rembourser vos soins et vous fournir des services, nous avons besoin de toute une infrastructure ainsi que d’une équipe de première classe.

La cotisation, essentielle au bon fonctionnement d'une assurance

Hors prestations, le reste de la cotisation est schématiquement réparti en trois blocs : la gestion des prestations, la commercialisation, et l’administration.

  • La gestion des prestations, c’est tout ce qui nous permet de vous rembourser, de la récupération des données de soin jusqu’aux paiements finaux. Cette partie demande beaucoup de technologie et de support client !
  • La commercialisation regroupe elle le coût de la publicité et de nos vendeurs. Pour nos concurrents, qui passent par des intermédiaires, il y a aussi les commissions versées à ces derniers.
  • Enfin, l’administration comprend les ressources humaines, la gestion des risques, l’actuariat, la finance... et évidemment tous nos ingénieurs et nos équipes produit. Parce que oui, tout le monde ne travaille pas à la gestion des prestations ni au marketing 😁.

En résumé, en France, si 80% des cotisations servent à payer les prestations, les assureurs conservent en moyenne les 20% restants pour couvrir leurs frais. — une statistique officielle du ministère de la Santé (ici, page 52).

D’ailleurs, avec 20% de frais, les résultats des assureurs santé restent globalement neutres : déficitaires sur les contrats destinés aux entreprises, bénéficiaires sur ceux destinés aux particuliers.

Et chez Alan ?

Nos valeurs sont simples : vous proposer les tarifs les plus justes possibles, ceux qui vous permettent de bien vous soigner à un très bon prix, tout en étant soutenables à long terme afin de nous permettre d'investir énormément dans le produit et l'expérience.

Chez Alan, début 2020, notre ratio « sinistres sur primes » est supérieur à 80% : autrement dit, si vous avez bien suivi, les soins remboursés représentent plus de 80% des cotisations nettes de taxes 🤓 .

Concernant les frais, nous n’avons pas arrêté un niveau précis que nous souhaiterions facturer. Cela n’aurait pas beaucoup de sens aujourd’hui : nous sommes une entreprise en forte croissance avec une capacité à gérer un nombre de membres bien supérieur à celui que nous avons aujourd’hui (80’000).

Ce que cela veut dire, c’est que nos coûts fixes restent donc très importants par rapport au volume actuel de cotisations. A long terme, nos coûts de gestion ont vocation à être les plus bas du marché car nous développons une technologie qui permet de fortes économies d'échelle.

Rester à l’écoute de nos membres fait également partie de notre ADN. Nombre d’entre vous nous ont demandé d’augmenter les niveaux des garanties optiques sur Alan Green. C’est chose faite, avec une couverture allant de 300 à 500€ en fonction de la correction.

Ce que cela signifie, concrètement

Nous ne souhaitons pas casser les prix. Un de nos piliers chez Alan est la fairness, ou équité. Il guide tout ce que l’on fait, y compris notre politique tarifaire. Et c’est sur ce principe que l’on a pu deux fois baisser nos tarifs par le passé lorsque les dépenses de nos membres étaient moins importantes que prévues.

En 2020, nos statistiques indiquent que les dépenses de santé sont en revanche plus élevées que prévues. Le rapport entre les prestations versées et les cotisations était bien inférieur à celui qu’il est aujourd’hui.

Nous avons donc pris la décision d’augmenter en Juillet nos tarifs. Le prix pour Blue passe de 80€ à 85€ pour un salarié et celui de Green de 50€ à 53€. Nos clients actuels bénéficient d’un engagement sur le prix jusqu’à la fin de l’année 2020.

« Vous offrir la meilleure santé possible. avec toujours plus de services, au prix le plus juste et avec une expérience six étoiles » : cela est et reste notre principale mission chez Alan. Une mission qui peut nous amèner à baisser les prix, à parfois les augmenter, et même, en période post-Covid, à give back...

La crème des articles alan

Dans votre boite mail. Garantie sans spam.

Populaires en ce moment

Populaire en ce moment

De la même catégorie