Benjamin Riveline
Account Executive @ Alan
29 juilTémoignage

Claudia Kespy-Yahi, fondatrice et présidente de Cap Enfants : « Dès qu’on a eu Alan, on a tout de suite gagné en fluidité et en simplicité »

Comment passer de 1 à 7 crèches et recruter 120 employés tout en conservant un ADN, une méthode unique et une vision claire ? Pour le savoir, on a rencontré Claudia Kespy-Yahi, fondatrice et présidente de Cap Enfants. Retour sur 15 ans d’une pédagogie unique et d’un réseau de crèches qui grandit comme ses enfants.

Cap Enfants Creche Les structures multiplient les stimuli sensoriels pour faciliter l’apprentissage des enfants. (Photo : Cap Enfants)

Bonjour Claudia ! Vous êtes fondatrice et dirigeante de Cap Enfants, un réseau qui compte 7 crèches d’entreprise en Ile-de-France et qui porte un projet éducatif unique : la pédagogie musicale®. Vous pouvez nous en dire plus ?

Bien sûr ! La pédagogie musicale®, c’est préparer les enfants au monde de demain, un monde international, avec la musique. Elle devient alors un langage universel, ce qui facilite énormément l’assimilation des langues (maternelles comme étrangères) par les enfants. Les bénéfices pour les enfants sont immenses : ils font leur entrée à l’école avec des compétences en vocabulaire de 70 % supérieures à la moyenne nationale.

La musique comme langage universel, c’est pas nouveau comme concept dans l’éducation, si ?

Non, pas réellement, mais sa mise en application, c’est totalement inédit. Il y a eu beaucoup de recherches sur le sujet depuis une vingtaine d’années, et un Directeur de Recherche Emérite de l’INSERM a confirmé depuis que la musique prépare à la socialisation, au langage, à la facilité d’apprentissage — dans une étude réalisée en partenariat avec Cap Enfants d’ailleurs ! L’idée est donc assez ancienne, mais ça n’est qu’en 2005 que nous avons osé la mettre en application avec la création de Cap Enfants.

Une des spécificités de Cap Enfants est l’éveil à travers « La Bulle Musicale® ». Qu’est ce que c’est ?

Concrètement, la Bulle Musicale® est un igloo de 9m2 dans lequel les enfants vont et viennent librement, et appuient sur des surfaces tactiles pour activer des sons et un imagier digital. Les associations qu’ils vont faire — nom, prononciations, images... — seront alors renforcées par la stimulation de plusieurs sens. Nous cherchons à profiter d’un âge où les enfants sont naturellement attirés par ce qui est différent pour en faire une source d’apprentissage.

Si l’on revient sur la “success story” Cap Enfants, c’est quand même un réseau avec plus de 100 employés et 500 enfants. Qu’est ce que cette croissance vous a appris ?

Avec du recul, j’ai trois grandes leçons à tirer de notre succès. La première, c’est que l’ouverture à l’autre est primordiale pour développer un cadre propice à l'ouverture d'esprit des enfants. Cap Enfants m’a aussi appris la persévérance — cela devient d’ailleurs une preuve de fiabilité pour les partenaires, qui voient que l’on n’abandonnera pas à la moindre difficulté rencontrée. Enfin, le fait qu’en innovant, on peut parvenir à atteindre ce qui nous tient à cœur, ce qui nous fait rêver : « La Bulle Musicale® » est désormais un concept qui intéresse beaucoup de professionnels de l’éducation.

À propos d’innovation, c’était comment l’assurance santé avant Alan ?

Compliqué ! Notre assureur n’était pas spécialement actif dans la communication et ne facilitait pas la gestion de la santé des équipes. Dès qu’on a eu Alan, on a tout de suite gagné en fluidité et en simplicité pour les équipes. Cette simplicité, ajoutée au bouche à oreille, a fait que beaucoup plus d’employés se sont inscrits sur la mutuelle depuis que nous sommes avec Alan.

Il y a un facteur déterminant dans cette simplicité ?

Oui, le côté digital. Ça a été un énorme plus : la gestion complètement en ligne, Alan Map… Mais pas seulement. Quelque chose qui nous a marqué, c’est votre accompagnement pendant la crise, qui nous a été particulièrement précieux. Pour la première fois, nous pouvions compter sur notre complémentaire santé. Je pense notamment aux initiatives, au contenu, et aussi aux conseils que vous avez prodigués pendant cette période.

Pour conclure, est-ce que vous auriez un conseil spécifique à donner pour les crèches en pleine croissance ?

La mission des crèches, c’est d’apporter ce qu’il y a de mieux aux enfants. Et pour ça, il n’y pas de secret : il faut que les accompagnants disposent de ce qu’il y a de mieux pour opérer dans les meilleures conditions possibles. La complémentaire santé n’est donc pas un choix à prendre à la légère — et dans ce domaine, Alan est parmi ce qu’il se fait de mieux ! La santé avec Alan est simple, fluide et transparente, et c’est de ça dont nos équipes ont besoin.

La crème des articles alan

Dans votre boite mail. Garantie sans spam.

Populaires en ce moment

Populaire en ce moment

De la même catégorie